Rechercher
  • Armelle Girand

"LE POINT D'INTERROGATION DOIT REDESSINER NOTRE TETE"

Fatou Diome était chez Augustin Trapenard dans Boomerang sur France Inter lundi matin.


C’est toujours bien chez Augustin. On écoute des gens intéressants. On sourit, on s’émeut au rythme de sa voix tranquille et de sa diction particulière qui vient mettre en mouvement nos pensées.

Lundi matin il recevait Fatou Diome. Il était question du monde d’après.


Il a commencé comme cela :

« Que voyez-vous venir Fatou Diome ? »

Elle a répondu ceci : « Le point d’interrogation doit redessiner notre tête ».


Magie, déjà.


Le ton de l’entretien était donné. Que d’humanité, de poésie, d’intelligence.

Elle a parlé d’une précarité qui devenait contagieuse, d’une précarité émotionnelle, d’insécurité universelle. Elle a parlé d’une autre relation au temps, de la conscience de ce que l’on ressent, de la conscience qu’on respire. Elle a parlé de sa foi en l’intelligence humaine.

Elle a défini le verbe dialoguer comme le fait de se chercher dans le regard de l’autre.

Elle a évoqué le regard porté sur elle par ses grands-parents comme l’ayant sauvée de l’invisibilité.

Et puis elle a conclu par un texte magnifique, nécessaire, bouleversant. En lien avec le 8 mars elle a rêvé le monde d’après, elle a rêvé l’égalité. Elle a aussi parlé de toutes ses sœurs à travers le monde et d’un ciel qui serait devenu mauve.


J’ai deux filles. J’ai longtemps travaillé avec les adolescents, je continue de les accompagner aujourd’hui, différemment. J’ai une foi inébranlable en l’intelligence des jeunes. Je les trouve enthousiastes, brillants, souvent déjà résilients. Je suis convaincue qu’ils sont la solution. Qu’ils feront tellement mieux que nous


Merci Fatou Diome d’avoir partagé avec nous vos réflexions, votre bienveillance, votre foi. Vous avez, en à peine 30 minutes d’entretien, mis des mots sur toutes mes valeurs, mes convictions, mes espoirs.


Je suis ressortie de ce Boomerang bouleversée, sonnée, émue. Vos mots me portent encore ce matin, ils résonnent. Et j’aime ça.

Je souhaite à chacun de pouvoir vous entendre.


Moi, aujourd’hui, je souhaite vous lire.

Le titre de votre dernier ouvrage ? De quoi aimer vivre 🌿


12 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
 
  • Facebook
  • LinkedIn
  • Instagram

©2020 ADAGE COACHING - Mentions légales - Charte de déontologie